đŸ‡ș🇩 đŸ’„ â›Ș Ici se trouvait une Ă©glise dont seule la croix est restĂ©e intacte suite aux bombardements qui ont touchĂ© la rĂ©gion de Koupiansk.

đŸ‡ș🇩 Aujourd’hui dans les territoires libĂ©rĂ©s, tout est Ă  reconstruire, comme ici Ă  Koupiansk, ou des munitions et diffĂ©rents explosifs (obus, roquettes…) jonchent le sol. Il faudra plusieurs semaines pour procĂ©der au dĂ©minage de la zone et mettre en sĂ©curitĂ© la population.

đŸ‡ș🇩 Un soldat ukrainien, dĂ©fenseur de Marioupol sous le pseudonyme « Pachka » a souhaitĂ© partager avec nous son histoire de service, de guerre, de blessure et de rĂ©habilitation :
« Je m’appelle Vlad. J’ai appris le dĂ©but de l’invasion Ă  4 heures du matin le 24 fĂ©vrier. Nous avons participĂ© Ă  l’Ă©vacuation de la base et avons Ă©tĂ© les derniers Ă  la quitter. Marioupol d’avant-guerre Ă©tait une magnifique ville, mais Marioupol est devenue grise pendant la guerre. Le 16 mars, avec mon ami Barik, nous avons Ă©tĂ© blessĂ©s lors d’une mission de combat. J’ai Ă©tĂ© blessĂ© par un obus de char et mes camarades ont Ă©tĂ© blessĂ©s par un tir de mitrailleuse. Je suis restĂ© allongĂ© sur l’asphalte pendant deux heures, puis un soldat m’a trouvĂ© et m’a Ă©vacuĂ© vers le centre mĂ©dical d’Azovstal. Ils m’ont alors fourni une assistance mĂ©dicale sur place. Et le 28 mars, j’ai Ă©tĂ© Ă©vacuĂ© par hĂ©licoptĂšre.
Je suis actuellement dans un centre de rĂ©Ă©ducation J’ai obtenu une prothĂšse et aujourd’hui les mĂ©decins travaillent Ă  restaurer ma capacitĂ© Ă  marcher. Leur objectif est que je puisse courir Ă  nouveau aprĂšs avoir terminĂ© mon sĂ©jour en maison de rĂ©Ă©ducation.
Je suis reconnaissant de l’aide qui m’a Ă©tĂ© apportĂ©e.
Et nous sommes reconnaissants pour la contribution des Ukrainiens et de l’aide des français, grĂące Ă  laquelle les histoires de rĂ©habilitation rĂ©ussie deviennent une rĂ©alitĂ© ! »
🩿 GrĂące Ă  vos dons et en partenariat avec des ONG sur place, l’association Urgence Humanitaire a pu se procurer et livrer diffĂ©rentes prothĂšses Ă  des blessĂ©s de guerre en Ukraine : des survivants et des grands blessĂ©s de Mariupol et d’Azovstal.
đŸ‡ș🇩 Mais le nombre de soldats amputĂ©s est grand et nous avons besoin de vous afin de nous permettre d’aider davantage de blessĂ©s.
đŸ™đŸ» Avec 20 000€ vous nous donnez la possibilitĂ© de nous procurer une prothĂšse de jambe, avec 50 000€ une prothĂšse de bras, faites un don !

đŸ‡ș🇩 Dans la banlieue de Kharkiv, nombreux sont les infirmes ou personnes ĂągĂ©es a ĂȘtre prisonniers de leurs immeubles, en partie dĂ©truits, dont les ascenseurs ne fonctionnent plus.

â˜ș Nos bĂ©nĂ©voles se mettent Ă  leur disposition pour leur apporter denrĂ©es alimentaires et rĂ©confort.

đŸ‡ș🇩 Les bĂ©nĂ©voles d’Urgence Humanitaire agissent toujours aux cĂŽtĂ©s des Ukrainiens Ă  la prĂ©paration de kits de premiers secours Ă  destination des antennes mĂ©dicales qui se trouvent sur le front.

🚑 Avec 90€, vous financez une trousse complùte qui servira à sauver des vies.

đŸ‡ș🇩 Achat de denrĂ©es alimentaires en vue de la prĂ©paration des colis alimentaires destinĂ©s aux civils sur la ligne de front.

đŸ‡ș🇩 Nos bĂ©nĂ©voles distribuent des denrĂ©es alimentaires aux habitants de Kivshavivk, au pied des immeubles, Ă  seulement quelques kilomĂštres de la ligne de front.
 
📩 Avec seulement 30€ vous nous permettez de confectionner et livrer un colis alimentaire complet pour une famille.
Dans un bunker dans lequel des bĂ©nĂ©voles de l’association sont rĂ©fugiĂ©s, se trouvent de nombreux chiens et chats qui ont Ă©tĂ© sauvĂ© des bombardements par les volontaires ukrainiens.
 

Les Ukrainiens barricadent leurs monuments pour ainsi les protéger des bombardements. Lviv est un joyau du patrimoine européen dont les habitants craignent la destruction. 

Plusieurs fois par jour les sirÚnes antiaeriennes retentissent suite à des frappes effectuées en périphérie de la ville.

Distribution de matĂ©riel mĂ©dical dans un centre de logistique et de premier secours Ă  Lviv. Nos bĂ©nĂ©voles rĂ©coltent ici du matĂ©riel en grande quantitĂ© avant de le distribuer dans toute l’Ukraine en guerre.

RĂ©cupĂ©ration de matĂ©riel d’hygiĂšne et mĂ©dical Ă  Ville de Hayange ce samedi. Avec les autres rĂ©coltes, notre camionnette est dĂ©sormais pleine Ă  craquer et nous nous dirigeons vers Lviv puis Kiev pour aider les populations en difficultĂ© et apporter en personne du soutien moral aux victimes de la guerre.

Au coeur de l’Ukraine en guerre

DĂšs le 5 mars, nos volontaires Ă©taient en Ukraine pour nouer des partenariats et apporter de l’aide. À Lviv, ils ont assistĂ© au dĂ©part d’une vĂ©ritable marĂ©e humaine de femmes et d’enfants fuyant la guerre.

En attendant le départ imminent de notre convoi, ils ont déjà pu déposer des médicaments et du matériel médical dans un centre de secours de Lviv.

Nous sommes l’une des seules ONG française Ă  franchir la frontiĂšre pour tĂ©moigner directement de notre solidaritĂ© au peuple ukrainien qui pĂ©rit sous les bombes. Aidez-nous Ă  les soutenir en faisant un don su

Le départ des réfugiés ukrainiens est organisé depuis la gare de Lviv. Ils sont dirigés vers des bus ou des trains en direction de la Pologne.

144 prisonniers ukrainiens viennent d’ĂȘtre libĂ©rĂ©s. 95 d’entre eux Ă©taient des dĂ©fenseurs de l’usine Azovstal Ă  Mariupol.

C’est un premier Ă©change qui vient d’avoir lieux, d’autres suivront !

RĂ©cupĂ©ration de matĂ©riel d’hygiĂšne et mĂ©dical Ă  Ville de Hayange ce samedi. Avec les autres rĂ©coltes, notre camionnette est dĂ©sormais pleine Ă  craquer et nous nous dirigeons vers Lviv puis Kiev pour aider les populations en difficultĂ© et apporter en personne du soutien moral aux victimes de la guerre.

Dimanche dernier, Kiev a subit une nouvelle attaque aérienne.

 
La roquette a heurtĂ© le toit d’un immeuble rĂ©sidentiel de 9 Ă©tages dans le quartier de Lukyanovka et a dĂ©moli plusieurs Ă©tages supĂ©rieurs. Au total, 25 habitants ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s d’une maison, oĂč la roquette a frappĂ©. Cela a Ă©tĂ© annoncĂ© par le maire de Kiev Vitaliy Klitschko. Quatre victimes ont Ă©tĂ© hospitalisĂ©es, dont une fillette de 7 ans qui a Ă©tĂ© sortie des dĂ©combres, puis sa mĂšre a Ă©galement Ă©tĂ© secourue.